hilight tribe

 VENDREDI 5 JUIN

Depuis plus de 20 ans, la « Tribe » répand le message de la Natural Trance à travers un mode de vie proche de la Terre et conscient des technologies actuelles. Un son electro-instrumental où fusionnent Guitare, Basse, Batterie, Voix Congas, Djembé, Didgeridoo et autres percussions ou instruments a cordes originaires des quatre coins du monde.

balik (danakil)

 SAMEDI 6 JUIN

Balik revient à la source de ses influences musicales en se plongeant au cœur d’un courant qui l’a porté depuis ses débuts. Nourri de rap francophone dès l’adolescence, emporté par l’esprit et la fonction sociale communément véhiculés par le hip-hop et le reggae, l’artiste s’est toujours revendiqué de l’un et de l’autre de ces deux courants musicaux.

vanupie

 SAMEDI 6 JUIN

Après 10 années dans la publicité, Vanupié quitte son travail et part à l’aventure. Dès cet instant la musique habite sa vie. Les dix années qui suivent, ce chanteur à la voix extraterrestre travaille son univers : de la Soul, de la Pop, une touche de Reggae venant épicer tantôt sa voix, tantôt la musique dans skank de guitare acoustique soutenue par un basse / batterie d’exception.

le peuple de l’herbe

 SAMEDI 6 JUIN

Depuis 1997, Le Peuple de l’Herbe défend sa cause. Ce boxer avec une feuille dans la gueule, est un symbole pour beaucoup, une habitude pour certains, mais reste toujours aussi percutant pour la majorité. Le Peuple de l’Herbe qui a débuté comme un simple duo de DJ’s avant de devenir un groupe, véritable machine de guerre sur scène, reste imprégné de cette culture.

ondubground

 SAMEDI 6 JUIN

Depuis 2007 le duo est devenu trio, permettant au groupe de dévoiler une réelle fusion de styles, un live à la fois électronique et instrumental fondé d’une part sur le « dub sound system » à l’anglaise, et d’autre part sur le style « électro-éthno » français.

kanka

 SAMEDI 6 JUIN

Si la musique de KANKA puise ses influences dans le reggae-dub originel jamaïcain et anglais, la production soignée et la rythmique soutenue lui permettent de conquérir un public aussi bien électro que reggae et de l’emmener vers une transe puissante.

mezerg

 VENDREDI 5 JUIN
Mezerg invente le PianoBoomBoom il y a 2 ans. Ce jeu s’articule autour du Piano et du BoomBoom. Pieds et mains liés à son instrument, tout le corps est réquisitionné. En mêlant l’électronique à l’acoustique, il créé une sorte de musique bio, sans colorants ni conservateurs, où des trucs et des bidules viennent parfois modifier le son des cordes.

graviity

 VENDREDI 5 JUIN

véritable Ovni de la scène electro est un artiste extraterrestre arrivé sur terre il y a 3 ans. Depuis, il sillonne le monde afin d’aller à la rencontre des terriens, découvrir leurs civilisations, leurs musiques, leurs cultures, leurs fêtes… Il s’est pris d’une véritable passion pour la découverte de notre planète bleue…

tekemat

 VENDREDI 5 JUIN

Ils partagent le même prénom, le même uniforme casquette / sweat à capuche, et un amour inconditionnel de la musique techno : Matthieu Letournel et Matt la Batte forment avec TeKeMaT la fanfare la plus minimaliste qui soit, et un groupe techno qui sort de l’ordinaire.

dubamix

 SAMEDI 6 JUIN

Du dub inspiré autant du reggae d’hier, de l’electro dub d’aujourd’hui que de Haydn, Bach ou bien Dvorak, voilà le fondement musical de Dubamix, sur lequel se pose un message libertaire, anticapitaliste, antifasciste porté par des extraits de discours, de films, de chants révolutionnaires ou de manifestations.

grayssoker

 VENDREDI 5 JUIN

Grayssoker est un multi-instrumentiste atypique mélangeant l’Accordéon et l’Électro. Après 10 ans de formation Classique et Jazz au Conservatoire, il s’est ouvert au Rock et à la Musique Électronique. Il invente alors l’Accordéon Électrique qui ajoute une signature French Touch à ses compositions évoluant de la Trap à la Techno.

raavni

 SAMEDI 6 JUIN

Raavni puise son inspiration dans les rencontres et les voyages, à travers la musique, le temps et les territoires. Mêlant le didgeridoo, les claviers, et les machines, l’artiste de la région Nantaise mets en avant son instrument traditionnel aborigène (Australie) revisité dans une version accordable, à coulisse : le “Woodslide“.

zalem delarbre

 VENDREDI 5 JUIN
En solo, Zalem explore les possibilités infinies qu’offre le didgeridoo. A travers des inspirations telles que le HipHop, le Dubstep ou la Drum and Bass, il nous emmène dans des mondes colorés, dynamiques et envoûtant !

regal trip

 VENDREDI 5 JUIN

Aujourd’hui composé de Bryan Vély à la batterie, Mathias Jamart au didgeridoo, Edouard Tranchand aux percussions et Déborah Lartilleux à la basse, le groupe génère un univers Trance Electro puissant, mêlant les sonorités d’instruments traditionnels d’Australie et d’Afrique de l’Ouest aux influences techno.